Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Suivre le Christ avec Edith Stein

Sophie Binggeli
Edith Stein a parcouru «un long chemin, obscur, pierreux et dur» jusqu’à sa rencontre avec le Christ. Comme fille d’Israël, elle expérimente une parenté de sang intime avec le Christ et avec Marie. Sa vocation la place au pied de la Croix, mystère dont elle scrute et vit en sa chair les différentes harmoniques: le jour du Grand Pardon «figure du Vendredi Saint», le sacrifice du Christ centre de l’histoire du monde, la Croix signe de la kénose et de l’exaltation. L’eucharistie, la vie eucharistique, présentent une grande originalité — à la lumière de son anthropologie, de sa pensée sur la femme et sur Marie: telle une mère, le Christ nourrit de son corps et de son sang «comme une mère nourrit son enfant avec sa chair et son sang».

Mon Seigneur et mon Dieu,

Tu m’as conduite sur un long chemin, obscur,

Pierreux et dur.

Maintes fois mes forces faillirent m’abandonner,

À peine j’espérais voir un jour la lumière.

Pourtant, au plus profond de la douleur, où mon cœur se figeait,

Une étoile claire et douce se leva pour moi.

Elle me conduisit fidèlement — je la suivis1.

Ce poème a été écrit par Edith Stein pour l’anniversaire du baptême de sa sœur Rosa Stein, née le 13 décembre 1883 à Lublinitz, morte à Auschwitz en même temps qu’Edith le 9 août 1942. Rosa a été baptisée le 25 décembre 1936 dans l’église de l’hôpital Sainte-Élisabeth à Cologne-Lindenthal, en présence de sa sœur carmélite. Ce poème daté du 6 décembre 1937 évoque le chemin de Rosa jusqu’à l’Église catholique, jusqu’à la foi chrétienne — chemin apparenté à celui d’Edith: «long», «obscur, pierreux et dur». Relatant…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80