Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Une pédagogie du consentement au corps

Une herméneutique franciscaine en réponse à « l’auto-délivrance » du suicide assisté

Thierry Collaud
Médecin et professeur de théologie morale, l’A. analyse les discours justificatifs des personnes désirant avoir recours au suicide assisté. Il montre que ceux-ci sont construits en grande partie sur la mise en avant du caractère insupportable de la corporéité bio-psychique modifiée par la maladie. Face à ces suicidants qui rejettent leur corps jusqu’à le détruire, la réflexion théologique peut faire appel à d’autres clés de lecture pour éviter ce dualisme. En particulier, la tradition franciscaine valorise une amitié pour le corps extrêmement féconde. À partir de ces réflexions, l’A. développe une pédagogie du consentement au corps blessé et de la capacité de vivre avec lui des moments de grâce. Les pistes ouvertes comprennent la rééducation des sens à la beauté, le réinvestissement du corps comme lieu de vie et de tendresse ou l’hospitalité qui permet d’avancer en commun sur le chemin de l’existence.

I L’interpellation du suicide assisté

La Suisse possède dans son code pénal un article ambigu qui interdit l’aide au suicide pour des mobiles égoïstes1. Certains en ont conclu qu’a contrario la loi autorisait l’aide au suicide pour peu qu’elle soit désintéressée. Ces trente dernières années, on a donc laissé deux associations pro-euthanasie (Dignitas et Exit) se servir de cette ambiguïté législative pour développer une pratique d’aide au suicide, actuellement répandue et acceptée assez largement dans la population helvétique. Des sondages récents2 montrent qu’une partie importante de celle-ci accepte l’idée de se faire aider pour quitter une existence qui serait perçue comme insupportable, insignifiante ou indigne.

Plusieurs situations de suicide assisté ont été évoquées dans les médias en Suisse durant ces dernières années. Ces…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80