De Rosweyde aux Acta Sanctorum. La recherche hagiographique des Bollandistes à travers quatre siècles

(éds) Fr. De Vriendt (éds) R. Godding (éds) X. Lequeux (éds) Bernard Joassart s.j.
Histoire - Recenseur : Plumat
Notre revue a recensé dans son numéro 131/2 (2009) l'ouvrage Bollandistes, saints et légendes, publié à l'occasion du 4e centenaire de la Société des Bollandistes. Dans le cadre de cet anniversaire, la même Société - l'un des plus anciens et des plus prestigieux centres de recherche en hagiographie et même en histoire religieuse -, avait organisé un colloque international qui se tint dans les locaux de la Bibliothèque royale de Belgique (Bruxelles), dont voici les actes. Parmi les communications, signalons-en quelques-unes particulièrement riches. Tout d'abord celle de Sofia Boesch-Gajano, Dalle raccolte di vie di Santi agli Acta Sanctorum: persistenze e trasformatzioni fra umanesimo e controriforma. L'exposé de R. Godding, L'oeuvre hagiographique d'Héribert Rosweyde, mérite qu'on s'y attarde: il met bien en lumière l'originalité de ses travaux, en particulier sa magistrale édition des Vitae Patrum, et dès lors la dette que Bolland et ses successeurs ont eue à l'égard de ce précurseur des Acta Sanctorum. Insistons également sur l'Épilogue. Le visage de Rosweyde retrouvé?, dû au même auteur. Jusqu'il y a peu, il était généralement admis que l'on n'avait point conservé quelque portrait de Rosweyde; toutefois, précisément à l'occasion du colloque, Véronique Souche signala à R. Godding l'existence d'un tableau présent dans l'église d'Alsemberg, proche de Bruxelles, où selon toute vraisemblance, Rosweyde a été bel et bien peint par l'artiste bruxellois André Sallaert.
Les spécialistes seront plus qu'intéressés par la communication de François Dolbeau, Les sources manuscrits des Acta Sanctorum et leur collecte (XVIIe - XVIIIe siècles); c'est là une étude magistrale qui présente à la fois les «techniques» dans l'étude des manuscrits par les Bollandistes de l'Ancien Régime. Bart Op De Beek donne ici une approche plus que fouillée sur le contenu et le sort de la bibliothèque bollandienne sise à Anvers au lendemain de la suppression de la Compagnie qui entraîna la dispersion de l'oeuvre des hagiographes d'Anvers. Comme dans Bollandistes, saints et légendes, François De Vriendt fit une présentation des gravures incluses dans les Acta Sanctorum, qui ouvre bien des perspectives de recherches dans le domaine iconographique de l'imprimerie des 17e et 18e siècles. Les spécialistes de l'histoire de l'érudition seront certainement intéressés par les pages de B. Joassart qui, outre un bilan général de l'oeuvre bollandienne, indique plusieurs pistes pour étudier l'histoire d'une institution qui fut à coup sûr un centre intellectuel majeur. Bref, un ouvrage qui est un «complément» indispensable aux Acta Sanctorum. - N. Plumat

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80