L'antropologia della teologia morale secondo l'enciclica « Veritatis Splendor ». Atti del Simposo promosso dalla Congr. per la Dottrina della Fede, Roma, sett. 2003

Col.
Morale et droit - Recenseur : Bruno Clarot s.j.
En 2003, dix ans après l'encyclique Veritatis splendor, la Congrégation pour la Foi a réuni à Rome un symposium pour approfondir les fondements anthropologiques de la morale. On y a fait appel à des moralistes, ainsi qu'à des philosophes,dogmaticiens, et ecclésiologues, d'Italie et d'Europe. Soigneusement préparé et canalisé, ce symposium insiste sur la notion de 'filiation', chère au Cardinal Ratzinger, alors Préfet de la Congrégation.
Voici les 7 points de la synthèse opérée par le Comité restreint du symposium (Tremblay c.ss.r, Laduria sj et Rodriguez Lunõ): 1. Le Christ est le fondement de la morale chrétienne et, par son Esprit nous aide à la suivre. 2. Nous sommes 'fils dans le Fils unique' du Père et notre nature comporte une ouverture dynamique à sa filiation divine.3. Le chrétien est un fils qui accepte sa filiation divine et agit selon elle.
4. Le mystère de l'homme ne s'éclaire que dans le mystère du Verbe incarné (GS 22) qui donne tout son sens à la loi naturelle. 5. Nature et grâce sont vues à l'intérieur de la relation entre Dieu et l'homme. L'éthique chrétienne est universelle et propose un 'plus'. 6. La dimension ecclésiale de la morale est en rapport étroit avec sa dimension christologique et l'anthropologie filiale. 7. La vocation de l'homme à la filiation divine ne se découvre pleinement que grâce à la Révélation divine, interprétée par le Magistère ecclésial. L'Autorité du Magistère s'exerce même quand il ne parle pas de manière infaillible. Il n'est donc pas légitime de substituer le concept d'autorité à celui d'infaillibilité.Ce dernier point, qui ne s'imposait nullement ici, est celui qui fait le plus de difficultés et a suscité des tollés dans l'Église en 1998, quand le Pape, dans son motu proprio Pour protéger la foi a voulu donner valeur 'définitive' et donc indiscutable à certaines décisions pontificales. C'est nier le droit de la raison et de la liberté affirmés par le Concile dans La liberté religieuse n.11. Prétendre, comme on l'a fait, que 'définitif' ne signifierait pas 'irréformable' serait jouer avec le sens des mots. Qu'on définisse alors clairement les termes. - B. Clarot sj

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80