Passeurs de vie. Essai sur la paternité

Xavier Lacroix
Morale et droit - Recenseur : Noëlle Hausman scm
«La paternité est éthique ou elle n'est pas. Ou en termes à peine différents: elle est spirituelle ou elle n'est pas» (18). C'est donc par «élargissement» de la dimension psychologique que procède cet essai, dont les trois premiers chapitres peuvent être omis, avant l'«approfondissement» initié par le quatrième chapitre, «le plus original peut-être quant à la méthode» (phénoménologique): ici apparaissent six postures paternelles qui relèvent de «l'esthétique» et sont porteuses, en germe, d'une «éthique». Le cinquième chapitre «entre dans le vif du sujet»: la paternité comme aventure spirituelle (entendons: d'esprit à esprit). Le chapitre suivant montre la diversité des médiations paternelles (adoptive, spirituelle, relayée, morcelée, de l'ombre), avant le dernier chapitre («Vous n'avez qu'un Père») où le propos devient théologique: l'accueil d'un don antérieur et unique comme bonne nouvelle pour la paternité. L'auteur dialogue avec mille sources, notamment avec M. Henry, souvent suivi, parfois contesté (269-270), et il met au point bien des poncifs: sur l'homosexualité (78), sur l'»inconditionnalité de l'amour maternel» (82), sur la pluriparentalité (112), sur le pardon qui n'est pas un déni (214)… Et surtout, il se place du point de vue du père tourné vers ses enfants («Au fond, derrière toutes ses expressions symboliques, le lien paternel est un lien secret. Il l'a été dès le commencement; il le demeurera jusqu'à la mort», 209). «Passeur de vie, passeur d'espérance», le père est lui-même appelé à effectuer des passages (223); l'image de saint Christophe reproduit ce «passeur» en couverture et achève l'ouvrage: le père tient, il a tenu, et il ouvre les portes du futur (299). Des propos qui ne sont pas descriptifs, mais «axiologiques»: donner la vie par laquelle on est traversé réalise le dessaisissement que la paternité implique en sa vérité. Un essai tout en pudeur (où la paternité de saint Joseph est réfléchie, 148; 234; mais aussi, la toute puissance des femmes sur la vie, 256), quand «les appels vers le père» plaident «pour une pluralité qui ne soit pas dissociation, autant qu'ils plaident pour une unité qui ne soit pas clôture» (263). - N. Hausman, S.C.M.

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80