• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versione stampabile : Passion et Résurrection, textes de F. Hadjadj, préf. P. Card. Poupard - nella NRT

Ricerca

Newsletter

Iscrivetevi alla nostra newsletter

La rivista

Revista pubblicata ogni tre mesi da un gruppo di docenti dell’Istituto di Studi Teologici (Institut d'Études Théologiques, Facoltà di teologia della Compagnia d

Continua

Iscrivetevi

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Passion et Résurrection, textes de F. Hadjadj, préf. P. Card. Poupard

NRT 127/4 (2005) p. 683
Recensore : Burton
Arcabas , Passion et Résurrection, textes de F. Hadjadj, préf. P. Card. Poupard, Paris, Cerf / CFRT, 2004, 31x23, 125 p., 25 €. ISBN 2-204-07359-8
Surprenant. Voici un album qui mérite plus qu'un simple regard, serait-il même admiratif, émerveillé. Pour le «pratiquer» dans l'intégration de ses quatre dimensions peut-être n'est-il pas sot de suggérer d'y appliquer l'herméneutique des quatre sens de l'Écriture. Pour cela, il faut décrire de «quoi» il s'agit. En principal - c'est d'abord un «livre d'art» -, d'un polyptique de 20 tableaux «figurant» les étapes - depuis la maison de Béthanie jusqu'aux femmes myrrophores - du chemin pascal du Christ, telles que les textes choisis dans les Écritures nous les livrent à la mémoire et dont ils sont une «méditation picturale». Cela déjà peut nous combler. Mais l'originalité de l'ensemble se trouve dans la double mise «en abyme» d'un jeu de l'oie (ou équivalemment d'un jeu de marelle) prenant les tableaux numérotés comme cases d'un autre «chemin» (aléatoire, grâce aux dés jetés) et, enfin, d'une représentation de «scènes» attribuées à chaque tableau, à chaque péricope, à chaque case. Le tout, ainsi composé de cette quadruple lecture de chaque «station», est supposé se lire, se regarder, s'écouter et se pratiquer par les visiteurs dans la salle d'«exposition» où se trouve le polyptique contemplé.
La lettre de l'Écriture se trouve ainsi commentée sur la scène où les protagonistes (des plus variés et même farfelus) proposent une interprétation qui n'est pas sans questionner notre foi. Elle est aussi «agie» sur le parcours de cette «marelle évangélique» où les spectateurs volontaires s'engagent dans des actes symboliques à la portée éthique évidente (p. ex.: «(…) le joueur réfléchira et à haute voix dira le nom d'une personne qu'il aurait trahie, et il répétera ce nom, sans jouer, les deux tours suivant»). Ainsi «le contenu» des mystères - dont les tableaux du peintre laissent voir déjà les ors de la Gloire irradiant la Croix - nourrit d'espérance notre contemplation ravie. Il faudrait s'attarder à chaque injonction du jeu, à chaque scène du théâtre, à chaque fenêtre ouverte sur le Ciel et réentendre ainsi comme Parole vivante chaque mot de nos évangiles. On ne peut qu'évoquer l'excellence du geste pictural renouvelant notre «art sacré» et, en accord subtil, la profondeur rare, heureusement déroutante, de l'inspiration et de l'expression verbale du poète. Les deux avant-propos qu'ils signent aideront encore à goûter l'unité de ce qui est bon, de ce qui est vrai, de ce qui est beau de la Passion et de la Résurrection de Notre Seigneur, telles qu'en leurs mystères nous y sommes transformés. - J. Burton sj
Siete qui NRT › Recensioni › Passion et Résurrection, textes de F. Hadjadj, préf. P. Card. Poupard

nuova collezione

Questioni di attualità