L'amitié dans l'amour. Crises de la foi et progrès doctrinal

Dominique Bertrand
La crise du mariage chrétien a atteint un pic avec le «mariage pour tous». On peut dire que toute la doctrine de la foi s'est forgée dans de tels affrontements traverses par les chrétiens et transfigures, grâce a des Pères de l'Église et a des conciles, en «dons sans repentance» (Rm 11,29). Pour la crise du mariage, deux témoins actuels peuvent aider: Benoît XVI et son encyclique Dieu est amour (2005), et un jésuite philosophe allemand, Jean-Baptiste Lotz, et son Pour aimer. Désir, amitié, charité (1974). Avec ces deux «Pères de l'Église», un don peut être offert aujourd'hui a l'union de l'homme et de la femme: «L'amitié dans l'amour».

La première encyclique du pontificat actuel, Lumen fidei (juin 2013), fut écrite, on le sait, à deux mains : François a pris à son compte le texte destiné à conclure le triptyque de Benoît xvi, après Deus caritas est (2005) et Spe salvi (2007). Le pape théologien présentait sa réponse à la crise actuelle de la pensée et de la culture sur un mode théologal. Le pape François, en convoquant le double synode sur la famille, semble orienter l’Église vers un autre aspect de cette crise, plus immédiatement d’ordre pastoral : de la foi à l’amour.

L’histoire de l’Église peut donner quelques lumières sur la manière dont la doctrine s’est élaborée, notamment en ses premiers siècles où les grands acteurs ont été les Pères de l’Église et les grands conciles. On l’oublie trop souvent, le dogme s’est constitué à coup de crises majeures selon le rythme…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80