La réconciliation avec l'Église dans le sacrement du pardon

Pierre Tidjani
Dans le sacrement de la pénitence, est-ce par le moyen de la réconciliation avec l'Église que le pécheur est réconcilié avec Dieu? Ou bien le pécheur est-il réconcilié avec l'Église parce qu'il est d'abord réconcilié avec Dieu? La notion de res et sacramentum a été utilisée pour répondre à cette question. Cet article fait le point en parcourant les données du Magistère, la pratique de l'Église ancienne et la réflexion de quelques théologiens.

Au cours du siècle dernier, le renouveau des études bibliques, patristiques, liturgiques et ecclésiologiques a profondément transformé la théologie sacramentaire. D’une interprétation qui ne voyait dans les sacrements que les moyens de salut pour les fidèles, on est venu à souligner tout ce qui en fait des sacrements de l’Église : en tant qu’ils sont l’actualisation de l’événement unique et définitif du salut en Jésus-Christ, ils édifient l’Église comme communauté de foi. Ce point de vue ecclésial concerne la doctrine de la pénitence :

La réintroduction de la dimension ecclésiale a été un des développements les plus frappants dans la théologie de la pénitence. Elle trouva son expression la plus parfaite en proposant que la réconciliation avec l’Église soit considérée comme la res et sacramentum de ce sacrement2.

Le concept de res et…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80