Il calcedonismo. Leonzio di Bisanzio

C. Dell'Osso
Teología - Census taker : Bruno Clarot s.j.
Léonce de Byzance est un théologien mal connu du VIe siècle. De lui, nous savons simplement qu'il fut moine, ascète, ermite et que ce furent des amis qui le poussèrent à mettre par écrit ses discussions avec les monophysites. Manquant d'éducation profane, il se sentait peu doué pour écrire. L'A. nous apprend que, dans sa jeunesse, il fut trompé par Théodore de Mopsueste, monophysite, mais qui se disait défenseur du concile de Chalcédoine (451) - trois livres et deux petits ouvrages traduits par Dell'Osso, professeur de patrologie -. Les oeuvres de Léonce, toutes traduites par l'A., ne portent aucune trace de l'origénisme dont il fut accusé -. Il manque encore une édition critique. Ce Léonce a souvent été confondu avec d'autres Léonce, dont Léonce de Jérusalem.
La christologie de Léonce le rattache aux chalcédoniens de stricte observance, défenseurs des deux natures du Christ, l'une union d'essences ou de natures produisant l'hypostase unique du Christ, Homme-Dieu vivant et agissant dans l'histoire. Le Christ possède les qualités essentielles des deux natures. Pour Léonce, l'hypostase est l'effet de l'union des deux natures et non la divine hypostase du Logos des néo-chalcédoniens qui cherchent à récupérer les monophysites par une formule vague: «Un de la Trinité a souffert dans la chair». Il s'est fait remarquer par sa dialectique, sa perspicacité et sa lucidité, et aimait définir clairement les termes des questions controversées. Sa pensée n'eut guère d'influence après 550, car elle ne permettait pas de rallier les monophysites. Mais Maxime le Confesseur et Jean Damascène reprirent ses définitions un peu plus tard pour lutter contre de nouvelles formes de monophysisme. L'époque de Léonce fut une époque de transition entre la grande patristique et la future scolastique. Ce motif et la subtilité des problèmes discutés expliquent le silence des historiens sur son compte. - B.C.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80