Le Salut de l’Église est dans sa propre conversion

Joseph Doré (Mgr)
Teología - reviewer : Isabelle de la Garanderie

Ce livre a valeur de témoignage : troisième volume d’une série de réflexions théologiques, il permet à Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg et sulpicien ayant longtemps enseigné la théologie, de revisiter les défis de l’Église d’aujourd’hui. Si ses deux premiers ouvrages voulaient réfléchir aux raisons pour lesquelles « rester » catholique et ce que c’était que l’être, ce troisième opus porte sur l’existence même de l’Église catholique, d’une manière plus prospective et s’appuyant en même temps sur une relecture des expériences personnelles de son A. comme autant de moments ayant forgé au creuset ses convictions. C’est pour cela que les éléments biographiques se trouvent ici toujours entrelacés dans des développements plus théoriques, se nourrissant l’un l’autre.

L’ouvrage chemine quant à lui à partir de l’urgence vitale qui se pose à l’Église aujourd’hui : son existence est-elle toujours d’actualité ? La « gravité » de cette question est explorée amplement, du constat numérique aux données contextuelles de l’ère de la post-modernité, en parcourant les pontificats de Jean-Paul ii et de Benoît xvi et les crises qui y furent révélées. D’où la « netteté de l’interpellation » faite à l’Église, pour parler au monde certes, mais demandant aussi en interne « la nécessité d’une véritable et profonde conversion » (p. 55) qui exige discernement, lucidité et culture de quelques « vertus », amenées par l’A. comme autant de prises sur lesquelles s’appuyer. Il ne s’agit en effet de rien de moins que de retourner à une réalité peut-être trop facilement galvaudée : la mission. Celle-ci doit se convertir, « puisque Dieu cherche la terre, aime la terre (…), non au ciel, mais à la terre et y chercher Jésus-Christ » (p. 136), selon le mot de Bérulle et, pour cela, revenir aux fondamentaux de la foi chrétienne, en les vivant dans l’amour. Chemin simple en apparence et pourtant si exigeant, qui force à affronter de nombreux défis pour aujourd’hui, tant théologiques que pastoraux, parfois ardus, parfois hypothétiques… mais l’A. a « décidé un beau matin de s’enfoncer dans l’espérance comme on serre une bouée de sauvetage tout autour du corps pour affronter le péril de la mer » (p. 375) et c’est sans doute pour cela que l’ouvrage reste tout simplement celui d’un ecclésiastique lucide, certes, mais toujours aussi amoureux de l’Église. — I.P.d.L.G.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80