Jean Calvin, François de Sales et la prophétie des ossements desséchés (Ez 37). 1re partie : les interprétations de Calvin

Nicolas Bossu l.c.
Dans son immense œuvre théologique, Jean Calvin aborde à deux reprises la prophétie d’Ézéchiel des « ossements desséchés » (Ez 37,1-14). Dans ses Sermons de 1554, il s’en tient à une application morale, le redressement de l’Église dans l’histoire ; dans l’Institution, c’est l’interprétation eschatologique qui prévaut : Ézéchiel parlait de la résurrection finale. Nous proposons donc l’exposé de ces interprétations et une évaluation critique.

L’Europe du xvie siècle : la modernité naît progressivement, à travers soubresauts et conflits, au sein d’un peuple chrétien en ébullition. La Bible y joue un rôle central, et nous choisissons dans cet article l’un de ses interprètes les plus influents, Jean Calvin, pour le confronter avec un autre grand auteur légèrement postérieur, François de Sales. Nous adoptons un point très précis d’analyse, le recours à cette prophétie d’Ézéchiel où la « vision des ossements desséchés » est un message d’espérance envoyé au peuple en exil (Ez 37,1-14). Elle est expliquée par Calvin à deux reprises, dans l’Institution chrétienne et dans ses sermons sur Ézéchiel de 1554, avec un contraste très frappant. François y fait allusion à plusieurs reprises dans sa correspondance.

Plusieurs traits biographiques nous invitent à dresser un parallèle entre…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80