Disons-le sans ambages: cet ouvrage nous apparaît comme le mieux informé et le plus pertinent à ce jour sur l'histoire et sur la spécificité ecclésiale de la Compagnie de Jésus. L'A. y souligne à juste titre que les premiers textes révélateurs de l'intention d'Ignace et de ses premiers compagnons «marquaient une rupture avec tout ce que l'Église avait jusque-là reconnu en matière de vie religieuse» - au point qu'un Cardinal avait qualifié ces nouvelles Règles de «cryptoluthériennes». L'A. rappelle ensuite les étapes de l'expansion rapide de cette innovation canonique: de 938 membres à la mort du Fondateur (1556) à 8272, 60 ans après son approbation. Il explique ensuite comment la «Compagnie de Jésus» «gagnait un poids social, culturel, religieux et économique en Europe», jusqu'au moment de ce qu'il appelle «la marche à l'abîme»: 41ans de suppression (sauf dans les États de l'impératrice Catherine II), et sa restauration par le pape Pie VII en 1809. Suit une analyse objective et nuancée du «pouvoir chez les Jésuites»: Ni chapitre ni parlement: la Congrégation Générale. L'A. évoque ensuite la crise d'identité qui, comme bien d'autres Ordres, affecta la Compagnie de Jésus. Et de conclure: «Dans un XXIe siècle qui a soif de transcendance, « les hommes en noir » sont à la recherche d'un nouveau souffle et d'une identité plus spirituelle que politique». - P. Lebeau sj

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80