Les femmes dans la correspondance de Luther, éd. de 1998 revue avec un avant-propos et une bibliogr. mise à jour

Matthieu Arnold
Œcuménisme - Recenseur : Noëlle Hausman scm
Comme déjà noté lors de l'éd. précédente (voir NRT 122, 2000, p. 499), ces 83 lettres de Luther à une quarantaine de femmes (aujourd'hui mieux connues), ne représentent certes qu'un peu plus de 3 % de sa correspondance, mais c'est une « proportion infiniment plus élevée que la plupart des épistoliers d'alors » et elles donnent un portrait du Réformateur généralement attachant. 6 chap. traitent respectivement des relations entre mari et femme, puis entre Martin et Catherine Luther (20 lettres reçues), avec des filles de la noblesse, des « nonnes défroquées » et des veuves, des figures marginales comme la sorcière ou la prostituée, avant un chap. présentant les défauts et qualités féminins selon Luther. L'analyse des conseils matrimoniaux souvent adressés aux épouses de pasteurs ou à leurs maris permet en tout cas de confirmer que pour le Réformateur, les conjoints sont égaux en ce qui concerne la discipline du mariage (conclusion, p. 121), sauf dans les cas si politiquement marqués de la bigamie du Landgrave de Hesse ou de la double vie conseillée à l'abbé de Fulda. Il faut répéter que les échanges épistolaires de Martin avec Käte Luther constituent un témoignage exceptionnel à cette époque, conforme néanmoins au message biblique et à l'idéal féminin chrétien - alors que « l'idéal masculin est resté d'essence païenne ». L'annexe recense chronologiquement les lettres reçues (9) et envoyées (83), propose une bibliographie sélective très intéressante, avant un triple index des références bibliques, des noms cités et des lieux évoqués - N. Hausman s.c.m.

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80