Il quarto vangelo consente di guardare la Chiesa come comunità di memoria. L'A. raccoglie qualche elemento della memoria credente nel testo giovanneo, prima di impiegare due strumenti d'analisi (teorie della Social Memory e le riflessioni di Joseph Ratzinger sulla tradizione) per comprendere come l'atto di memoria sia tradizione costitutiva della comunità ecclesiale.

De la sortie d’Égypte à la dernière Cène, la communauté croyante se constitue en faisant mémoire du salut offert par Dieu (cf. Ex 12,14). Plus encore, le souvenir est comme la matrice de l’attitude croyante. Le psalmiste se souvient des hauts faits du Seigneur et le supplie de les renouveler pour lui aujourd’hui. Dieu lui-même exhorte le croyant à se rappeler sa pauvreté, sa condition pèlerine et la gratuité de son amour pour lui, comme on le lit au livre du Deutéronome.

Étonnamment, si le 4e évangile ne rapporte pas le récit de l’institution de l’Eucharistie et l’ordre de Jésus : « vous ferez cela en mémoire de moi », la mémoire croyante des disciples y joue un rôle décisif. En effet, l’évangéliste nous rapporte en 2,22 ou 12,16 que, lorsque Jésus ressuscite, les disciples se souviennent et croient en lui. Par ailleurs, l’Esprit…

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80