Chapitres sur la prière, éd. P. Géhin

Évagre le Pontique
Storia del pensiero - Census taker : Alban Massie s.j.

« Quand tu te mets en prière et que tu te trouves au-dessus de toute autre joie, alors vraiment tu as trouvé la prière » (p. 371) : tel est le dernier et le sommet des 153 kephalaia ou chapitres sur la prière d'Évagre le Pontique. Comme les poissons du lac de Tibériade, le moine copiste († 399) a ramassé dans son traité (la plus célèbre de ses oeuvres) le fruit d'une pêche, qui se veut plus théorique que pratique, pour un interlocuteur déjà orant (« l'esprit précède la lettre », écrit-il dans le Prologue). Point d'abord de conseils concrets mais une réflexion sur ce qu'est la prière en tant que conversation de l'intellect avec Dieu, sur son contenu et sur l'état de prière comme lieu du combat spirituel. Évagre veut répondre en quelque sorte à ce que St Paul constatait : « nous ne savons pas prier comme il faut » (Rm 8,25). On trouvera dans ce traité que les larmes ne sont pas inutiles à la prière, puisqu'elles attendrissent l'âme et expriment la conscience du péché. Avec l'indignité vont la pudeur et le respect dû à Dieu : on ne prie pas comme on va au marché… sans s'effrayer du démon qui trouve dans la prière son lieu d'attaque contre le fidèle. La joie de la prière est souvent présente, quand elle est associée à la charité : « Bienheureux le moine qui voit avec plaisir le salut et le progrès de tous comme le sien propre, avec une joie profonde » (n° 123, juste avant cette définition du moine : « celui qui pense ne faire qu'un avec tous, parce qu'il se croit lui-même indéfectiblement en chacun », n° 125). La prière est en effet vérification de l'état de l'âme, elle porte le fruit de l'action du Saint-Esprit et ne supporte pas la colère… Au milieu du traité, cet encouragement : « Si tu n'as pas encore reçu la grâce de la prière ou de la psalmodie, insiste, et tu recevras » (n° 83). Un très bel ouvrage bien introduit par Paul Géhin, au plan historique et doctrinal (cf. le rôle de l'intellect et la purification de l'âme dans la prière ainsi que la lutte contre les moines anthropomorphites, s'en tenant à l'exégèse littérale). - A. Massie s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80