Dictionnaire d'Histoire et de Géographie ecclésiastiques, T. XXVIII: Fasc. 165 (Kalamona - Kašic); 166 (Kašic - Keramos); 167 (Keramos - Kilbert)

Col.
Strumenti di lavoro - Census taker : Bruno Clarot s.j.
La lettre «K» nous fait voyager de la Chine aux USA en passant par la Russie, l'Allemagne et l'Irlande. Beaucoup de courtes notices dont les deux-tiers sont signées R. Aubert, tandis que les diocèses peuvent couvrir jusqu'à 35 colonnes, selon la pauvreté ou la richesse des documents existants. Dans ces trois fascicules, glanons quelques noms: Kamience-en-Podolie illustre la situation ambiguë d'un diocèse partagé entre Pologne-Autriche-Russie et entre différents rites: latin, uniate, ruthène. Kangxi: empereur chinois (†1722) favorable aux jésuites, les soutint officiellement à Rome dans la querelle des rites chinois. Kanin et Kanina: deux longs articles sur ces évêchés orthodoxes du Pont et de Bulgarie. St. Kaoze, premier prêtre noir du Congo Belge, ordonné en 1917 dans la mission des Pères Blancs à L'Est du Congo (le premier évêque noir arrivera en 1966, après l'indépendance). A. Kardec (†1865) pseudonyme du principal diffuseur français du spiritisme américain. Soucieux de ne pas heurter les chrétiens, il se créa, dans les débuts, un préjugé favorable chez les catholiques. Marie Karlowska (†1935) fondatrice polonaise d'une congrégation pour filles repenties, béatifiée en 1997. O. Karrer (1976) Allemand, jésuite puis protestant avant de revenir au catholicisme; incardiné en Suisse, où il soutint les antinazis et développa des groupes oecuméniques. Il lutta contre le légalisme, la mariolâtrie et pour une juste compréhension de l'eucharistie. P. Karsavine (†1952) historien orthodoxe du Moyen Âge, exilé par les Soviets, repris par eux en Lituanie en 1940 et condamné au bagne où il mourut. B. Kašic (1650) jésuite croate, écrivain, premier linguiste croate, traduisit dans cette langue la Bible et le Rituel romain en utilisant les caractères latins et le dialecte croate le plus répandu.
Kaslik à Jounieh au Liban, possède l'Université du Saint-Esprit fondée en 1950 par l'Ordre maronite libanais. Katholikentagen: assemblées générales des catholiques allemands depuis 1848, pour garantir leurs libertés. Katrei: religieuse (?) allemande du XIVe s. auteur d'un traité de mystique alliant Maître Eckhart à l'hérésie du Libre Esprit. F. Katzer (†1903): missionnaire autrichien aux USA; devenu archevêque de Milwaukee, il favorisa un peu trop la culture allemande au grand déplaisir du Cardinal Gibbons. L. Kaufmann (†1991): journaliste suisse, soutint un dominicain de Fribourg condamné pour avoir proposé une morale sexuelle plus moderne. Kaufmann regrettait la décision autoritaire au lieu d'arguments valables; il fut nommé docteur honoris causa de Tübingen, parce que Fribourg n'avait pas eu la permission de le faire. F. Kelley (†1948) prêtre canado-américain d'une habileté exceptionnelle pour organiser des collectes de fonds pour églises et écoles. Une fois évêque, il aida les Mexicains persécutés pour leur foi. P. Kenrick (†1896): premier Archevêque de Saint-Louis aux USA. À Vatican I il voulait plus de liberté pour les évêques et redoutait une infaillibilité pontificale isolée de l'ensemble des évêques. Il se soumit, mais refusa de désavouer ses 3 brochures écrites pendant le concile et condamnées par le Saint-Office, sans être mises à l'Index. J. Kentenich (†1968): pallottin allemand fondateur du mouvement de Schönstatt, proche des Focolari et des charismatiques. Après 4 années à Dachau, il fonda une congrégation de religieuses, fut calomnié, exilé aux USA et réhabilité par Paul VI.
A. Kerkhove d'Exaerde (†1942): bénédictin de Maredsous, fonda l'abbaye du Mont-César à Louvain en 1899. Abbé avec dom Marmion comme prieur jusqu'en 1909, il soutint fermement dom Lambert Beauduin et son mouvement liturgique. Il se retira en 1928 et dom Capelle le remplaça. L.J. Kerkhofs (†1962): Limbourgeois, évêque de Liège en 1927, eut le souci du social et des Flamands du Limbourg. Il dénonça le nazisme, protesta contre les déportations, protégea les juifs, favorisa l'action catholique, la démocratie chrétienne, l'enseignement technique, les prêtres-ouvriers, les samistes et approuva les apparitions de Banneux. Kerry: diocèse au S.O. de l'Irlande, fondé en 1152 et auquel F. Grannell consacre 35 colonnes. P. Kersten (†1865): Limbourgeois, journaliste à Liège, fonda sa propre revue pour défendre ses idées conservatrices et s'opposer à celles de Lamennais. W. Ketcham (†1921): protestant américain converti au catholicisme; prêtre, il se consacra à l'apostolat des Indiens parqués dans les Réserves pour leur donner des écoles catholiques. W. Ketteler, baron (†1877): employé des Prussiens en Westphalie, démissionna après l'arrestation de l'évêque de Cologne. Devenu prêtre, il fut élu député, mais démissionna après un an. Évêque de Mayence en 1850, il soutint les écoles catholiques, les missions populaires, la liberté de l'Église, tout en voulant une Allemagne unifiée. Élu au Reichstag en 1871, il contribua à fonder le Zentrum catholique et protesta contre le Kulturkampf en Prusse. Partisan modéré du Syllabus en 1864, il redoutait une infaillibilité papale séparée des évêques. Son engagement social le rendit célèbre en Allemagne et dans l'Europe; il luttait pour un juste salaire, la cogestion ouvrière, les syndicats, le droit de grève. Kiev: diocèse ukrainien depuis le Xe s., il possède une riche histoire que R. Aubert raconte en 24 colonnes. - B. Clarot sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80