Du principe. L'organisation contemporaine du pensable, préf. J. Greisch (réédition)

Stanislas Breton
Filosofía - Census taker : Jean Burton s.j.
Un récent colloque (2011) a médité à juste titre une orientation fondamentale de l'oeuvre de l'A., à savoir la philosophie et la mystique. Le préfacier de cette réédition du célèbre et ardu Du Principe (1971) du p. Paul (Stanislas, en religion) Breton (1912-2005), ami par ailleurs de l'A., était l'un des organisateurs de ce colloque. Nous sommes reconnaissants à J. Greisch de nous avoir présenté déjà deux rééditions de son oeuvre, Le vivant miroir de l'univers (2006) et La Passion du Christ et les philosophes (2011), auxquelles s'ajoute la présente. Dans cette collection dédiée à l'«interlocution» des langages philosophique et théologique, le travail du p. Breton nous conduit dans l'exercice exigeant de l'examen de L'organisation contemporaine du pensable. L'indispensable préface facilitera le défrichage de ce massif spéculatif dont l'extrême rigueur ne cède en rien à l'évocation «poïétique» de maintes perspectives d'une pertinence plus que jamais décisive. Les pages des chap. VII, «Théologie et métaphysique», et VIII, «Métaphysique et philosophie», sont, à ce propos, «plus actuelles que jamais». Ce qui motive une analyse de La crise et la critique du principe. Car il importe d'entendre dans ce qui se dit ce qui se pense réellement. À nouveau, la référence à ce qui a été établi dans la méditation du principe (il est «ce dont quelque chose procède de quelque manière que ce soit») permet une appréciation de la crise et une évaluation de la critique: «Cette critique a peut-être trop raison. Elle est forte des limites mêmes qui ont fait le succès d'une pratique. Elle désarme à l'avance toute défense, parce qu'elle lui impose la nécessité de se mouvoir dans un milieu de langage et que, par hypothèse, ce milieu ne saurait être commun aux interlocuteurs. L'ineffable se situe au-delà» (p. 327). Sans pouvoir faire autre chose que d'inviter à se soumettre volontiers à «ce que veut dire penser», on soulignera, 100 ans après sa naissance, combien l'itinéraire de ce disciple de saint Paul de la Croix (1694-1775) peut encore éclairer les gués et les cols qu'avant nous il a risqués. Itinéraire où chaque lecteur saura entendre le Verbe de la Croix (1981). - J. Burton sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80