Le labyrinthe de la postmodernité

D. Villepelet
Filosofía - Census taker : Gauthier Kirsch
Il est fréquent, dans les analyses chrétiennes du phénomène postmoderne, de craindre avoir affaire à un relativisme virant au nihilisme, surtout du point de vue moral. La tentation est alors grande de rejeter ce postmoderne comme une « non-société ».
L'approche de D. Villepelet est bien différente. Partant de la certitude que l'annonce de l'évangile se fait aux hommes réels, quelle que soit la configuration sociétale où ils évoluent, l'A. cherche d'abord à comprendre cette configuration.
Croisant les analyses anthropologiques et philosophiques autour d'une série de thèmes, il esquisse le portrait d'une société inédite dans l'histoire humaine, car ni « traditionnelle » (figée dans le retour du même et les références au passé), ni « moderne » (orientée vers un progrès continu).
Car le postmoderne est un objet interprétable, il a une logique propre et on peut y vivre selon un sens. Mais comme on « colle » à cette nouvelle configuration, les instruments d'analyse sont encore approximatifs. D. Villepelet convoque la figure du labyrinthe pour avancer un peu : le postmoderne cherche un sens dans une multitude de chemins possibles, ignorant de l'issue finale. Car l'indétermination est le maître-mot, mieux : le paradoxe. De façon remarquable, on y associe des termes paraissant a priori opposés : structure et ouverture, individu et mondialisation, immanence et sacré.
C'est en se référant aux théories scientifiques du chaos, des jeux, de la physique quantique que le postmoderne deviendrait « cohérent » : une société par excellence de la complexité.
Les individus qui y évoluent s'adaptent, selon une logique non plus rationnelle et collective, mais bien libertaire et stratégique.
L'évangélisation de cette nouvelle modalité sociale ne pourra être vraiment envisagée que si les chrétiens acceptent d'analyser ce qui se présente à eux, au lieu de rester comme « pétrifiés » devant cette nouveauté absolue… Le travail réalisé par D. Villepelet y contribue utilement. - G. Kirsch

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80