Moines, corps et âme. Une sociologie de l'ascèse monastique contemporaine

Isabelle Jonveaux
Vita consacrata - Census taker : François Odinet
Si l'on comprend l'ascèse comme un mode de vie religieux, le monachisme apparaît, en régime catholique, comme son lieu privilégié. Paradoxalement, l'A. de cette enquête sociologique entend les moines et moniales qu'elle interroge reconnaître qu'ils/elles ne sont plus des ascètes. De fait, bien des exercices ascétiques traditionnels semblent avoir disparu. Il faut alors pousser plus loin l'investigation, et c'est ce qui fait de cet ouvrage non seulement une lecture de grand intérêt, mais aussi une source de réflexion pour une remise en jeu théologique de l'ascèse. Comprendre ce qu'on appelle ascèse, c'est interroger l'évolution de la place du corps dans le monachisme et, plus largement, dans le mode de vie chrétien ; c'est aussi reconnaître la fonction de différenciation de l'ascèse (l'ascète se distinguant du « monde »). C'est pourquoi les formes ascétiques évoluent avec l'époque, dont les moines et les moniales sont simultanément les enfants et les contre-modèles.
Dès lors, quelques traits se détachent quant à la manière contemporaine de vivre l'ascèse en milieu monastique : une individualisation plus grande, qui fait écho à l'injonction moderne à être « entrepreneur de soi » ; une identification entre ascèse et cohérence de la vie, l'ascèse étant la manière d'assumer authentiquement son choix de vie ; l'apparition du renoncement comme étant en lui-même une ascèse, dans la société européenne d'hyperconsommation ; le lien nouveau entre ascèse et équilibre de vie, en protestation contre une existence déséquilibrée par des stimuli sans cesse renouvelés. - F. Odinet

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80