Pneuma. Funktionen des theologischen Begriffs in frühchristlicher Literatur

Fr. Dünzl
Teologia - Census taker : Jean Radermakers s.j.
L'A., disciple du Pr Norbert Brox, a présenté cette thèse à la Faculté de théologie catholique de l'université de Ratisbonne en 1998; il la publie dans une édition soignée qui prend une place de choix dans une collection scientifique de haut niveau. Le sujet est d'importance: comment les auteurs des premiers siècles de l'Église parlent-ils de l'Esprit Saint et quel concept théologique ressort de leurs réflexions. L'A. se penche sur la littérature des débuts du christianisme, jusqu'au milieu du IIIe siècle, date de la mort d'Origène. Il s'est rendu compte, en effet, que l'on parle peu de l'Esprit Saint pendant toute cette période, exception faite des textes de l'Écriture. Pourtant quelques pistes s'amorcent à partir de la tradition philosophique, développant peu à peu un concept théologique en rapport avec la christologie, la doctrine trinitaire, l'anthropologie théologique et l'inspiration scripturaire.
À travers une analyse minutieuse des auteurs chrétiens s'échelonnant entre la fin du Ier siècle et la moitié du IIIe, l'A. tente de dessiner les linéaments d'une «pneumatologie» encore au berceau, ou même dans le sein. Il relève les traces de l'élaboration du concept théologique de Pneuma: rapports entre l'être spirituel de Dieu et son Esprit. Dans le contexte christologique, il en discerne le rôle dans l'incarnation, dans l'obtention du salut pour l'humanité, dans la vie de Jésus et dans le don qu'il en fait aux hommes. Ainsi constate-t-il un certain flou dans les expressions. Il examine ensuite les formules trinitaires de la liturgie ou des professions de foi, pour saisir la manière dont est décrite l'économie de l'histoire du salut. Il entame alors une étude approfondie de l'anthropologie sotériologique dérivée de l'Écriture, Ancien et Nouveau Testament conjoints. Il en arrive ainsi à déterminer le sens ecclésial de l'Esprit Saint avant de spécifier son rôle dans la formation de la sainte Écriture et de remonter à son action dans la création du monde. Il peut alors tirer quelques modestes conclusions avant d'aligner les titres d'une imposante bibliographie, puis les références bibliques et les oeuvres des auteurs consultés.
OEuvre magistrale, élaboration patiente et sens aigu de la synthèse! Parmi les auteurs cités, saluons: Tertullien, Origène, Clément d'Alexandrie, Clément de Rome, la lettre de Barnabé et Hermas, Hippolyte, Irénée de Lyon, Justin, Théophile d'Antioche. La graphie du texte est agréable, rendant aisée la lecture. D'abondantes notes réparties en deux colonnes couvrent une part importante de chaque page, montrant le sérieux du travail. Impossible désormais d'écrire sur l'Esprit Saint sans consulter ce monument. Nous savons gré à l'A. de nous livrer les fruits de sa persévérante et précieuse recherche. - J. Radermakers, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80