The Gospel of Luke. A Hypertextual Commentary

(éd.) Bartosz Adamczewski
Sacra Scrittura - Census taker : Jean Radermakers s.j.

L'A. de ce commentaire original du troisième évangile, Bartosz Adamczewski, est un prêtre polonais en charge de la paroisse catholique St-Marc de Varsovie. Son intérêt vient de la méthodologie particulière qu'il utilise, sur la base de l'intertextualité, plus précisément, à la suite de Gérard Genette dans son livre Palimpsestes, « l'hypertextualité » c.-à-d. « toute relation unissant un texte B (appelé hypertexte) à un texte antérieur A (dénommé hypotexte) sur lequel il se greffe d'une manière qui n'est pas celle du commentaire » (p. 24, n. 52). Ainsi, l'A. émet l'hypothèse que l'évangile de Luc a retravaillé la lettre de Paul aux Galates d'une manière hautement créative. C'est ce qu'il tente de démontrer dans cet ouvrage fort suggestif.
Son introd. approfondit le phénomène littéraire utilisé tant en littérature profane que par les Pères de l'Église et présente sa thèse. En relevant un certain nombre d'expressions ou de thèmes parallèles dans une lecture comparée de Ga et de Lc, l'A. met en évidence des traces de cette recomposition créatrice en prenant pour exemple deux grands chap. : Lc 1,1-9,50 comme hypertexte de la séquence de Ga 1,1-3,1 et Lc 9,51-24,53 comme un remake de Ga 1-6. Il note soigneusement les parallélismes rencontrés et conclut à la vérification de son hypothèse. Il se réfère à cet effet à une abondante information glanée chez de nombreux commentateurs de Lc, principalement anglais et allemands. On peut cependant se demander si l'A. de ce nouveau commentaire original ne réutilise pas pour lui le principe d'investigation qu'il préconise, et si son livre ne serait pas l'« hypertexte » de ces nombreux commentaires consultés. Ainsi, Lc 23, thème important de la mort du Christ comme don ultime de la miséricorde divine serait un « retravail » de Mc, mais peut-être pas de Ga. C'est très subtil, mais le danger ne serait-il pas de vouloir trop prouver ? En effet, il s'agit dans les deux textes de Lc et de Paul du même don miséricordieux et gratuit du salut répandu universellement. Quoi qu'il en soit, l'étude perspicace de l'A. manifeste un milieu de composition analogue et la comparaison minutieuse fait avancer la compréhension à la fois de Luc et de Paul.
L'exercice est donc intéressant et valait d'être réalisé. Il fait apparaître une parenté profonde entre les deux textes et les enrichit l'un par l'autre grâce à des rapprochements suggestifs. De là à « prouver » historiquement le procédé, il y a peut-être une certaine marge ; les lecteurs en jugeront. - J. Radermakers s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80