Violence et monothéisme. Des chrétiens interrogent leur tradition

(dir.) Olivier Abel (dir.) Christophe Singer
Teologia - Census taker : François Marxer

Ce dossier précis, lucide et admirablement documenté, se refuse aux facilités d’une apologétique médiocre et peu convaincante, pour aborder les questions de fond : quels rapports (sournois et délétères ?) les religions entretiendraient-elles avec la violence ? la favorisent-elles ou la contiennent-elles (au deux sens de ce verbe : la recéler ou en prévenir le déferlement) ? En particulier ce procès, où philosophie (O. Abel) et anthropologie (A. Gounelle, G. Vidal) se voient convoquées, vise les monothéismes, supposés suppôts et agents d’une violence dévastatrice de par une intolérance dogmatique et pratique, dont les polythéismes seraient merveilleusement préservés. L’héritage biblique qui est invité à comparaître, tant l’AT (avec une lecture pertinente de Jg 19 de D. Noquet) que le NT (autour de l’évangile de Marc et de saint Paul, examinés par F. Vouga), impose des nuances : il ne légitime nullement une sacralité de la violence, mais il en explicite les attendus et détaille les visées poursuivies. Le simplisme d’un jugement sommaire est donc à exclure. L’ouvrage se termine sur une méditation théologique d’une singulière profondeur, due au regretté J.-D. Causse, sur la manière salutaire dont le dogme de la Trinité défait la prétention totalitaire du monothéisme de l’Un, que le paganisme masque dans l’éparpillement d’une pluralité de dieux. Un rappel salutaire de cette contradiction quand on nous chante les vertus du polythéisme qui viendrait au secours de la laïcité impuissante devant les assauts du fanatisme religieux. — F. Marxer

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80