Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
This homily, preached on the occasion of a colloquy on J.H. Newman, takes up three characteristics of his spiritual outlook. First, a sense of the invisible combined with an astonishing suprasensible realism ; then there is a radically supernatural conception of Christianity which allowed him to adopt in his struggles an attitude which comes from his eschatological propensities. Finally there is an unfailing strength which he drew from divine and human friendship.

À la suite de Louis Bouyer1, je voudrais souligner trois éléments de l’univers spirituel de Newman, et les mettre en rapport avec les trois lectures de ce jour2. D’abord la vocation extrêmement précoce de Jérémie, qui proteste : « Je ne suis qu’un enfant ! », que je mettrai en rapport avec le sens de l’invisible et de la réminiscence chez Newman. Ensuite, le combat de Paul et celui de Timothée, jusqu’au bout de la route, qui me permettra de souligner l’eschatologisme de Newman. Enfin, le mot si consolant et si précieux de Jésus chez Jean : « Je vous appelle mes amis », m’invitera à évoquer la capacité d’amitié mystique et d’amour-agapè de Newman pour le Christ et pour les siens.

« Ne dis pas : ‘Je suis un enfant !’ » (Jr 1,7)

Newman fut un enfant d’une précocité à peine croyable. Et pourtant, si par la profondeur et l’intelligence il…

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80