The double dialogue of Lahbabi: between Muslims and Christians, between philosophy and theology

Markus Kneer
Mohamed Aziz Lahbabi wrote Muslim personalism in 1964 in order to dialogue with a Christian public. His argumentation is based however on the principal sources of islam and follow the procedures of Muslim theology. The article wonders whether interreligious dialogue does not require a second level of reflection which is that of the relationship between theology and philosophy. From this point of view Lahbabi’s personalism is neither westernised nor Salafist.

Le vrai dialogue présuppose la foi en la coexistence de systèmes différents disposant des mêmes prérogatives de s’exprimer, de se vivre de leur propre vie. Il n’est rien de plus dissolvant pour des religions que la croyance à une vérité unique absolument absolue dans un monde humain qui se définit par son ordre relatif. « L’unitarisme », en matière de dogme, est aussi dangereux pour l’humanité que l’irruption, dans nos sociétés contemporaines, des idées fixes, de l’absolutisme de l’absolu qui finit souvent par épouser le totalitarisme. Le pire danger pour le dialogue consisterait à laisser planer les équivoques et à ne pas aller jusqu’au bout de la clarification en parlant à cœur ouvert1.

I Le dialogue, un thème lahbabiien

En 1954, la thèse de doctorat de Mohamed Aziz Lahbabi (1923-1993) paraît aux Presses universitaires de France. On a…

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80