Mezzo secolo di teologia al servizio della Chiesa. Una corrispondenza teologica, éd. X. Tilliette

Henri de Lubac s.j.a G. Benedetti
Theology - reviewer : Georges Chantraine
Voici la première correspondance du P. H. de Lubac publiée par un de ses amis, Mgr G. Benedetti, évêque émérite de Foligno. Elle dura quarante ans, jusqu'à la mort du Cardinal (1991), avec plusieurs interruptions, parfois longues. Elle comporte 88 lettres de H.L. et une seule lettre de G.B. (19 janvier 1953). Les lettres de H.L. sont publiées en langue originale avec une traduction italienne. Cette correspondance, présentée par le P. Xavier Tilliette comme chaleureuse et d'un constant intérêt (5-6), est abondamment commentée, en italien, par G.B. Celui-ci éclaire de nombreux passages des lettres de H.L. grâce à des références souvent appropriées aux oeuvres de celui-ci. En appendice, un inédit de G.B. sur «Blondel et Rousselot dans les premiers écrits de H. de Lubac» (617-650), deux de ses maîtres. Un index des noms de personnes achève avantageusement l'ouvrage (651-662).
Interrogé en 1951 par le jeune abbé G.B. qui préparait une thèse sur le Surnaturel à l'Université La Sapienza de Rome sous la direction du Prof. E. Castelli, H.L. lui répondit: «Je n'ai pas une 'pensée' qui mérite qu'on en fasse l'objet d'une thèse» (11). Il le lui redira (12, 59, 71, 175, 466) et lui déconseillera vivement de publier la thèse après sa soutenance, lui défendant d'y joindre ses lettres (143, 147): on était dans les années qui suivirent l'encyclique Humani generis (1950). H.L. n'a pourtant aucun doute sur l'orthodoxie de ses études sur le surnaturel. Dès qu'il a lu Humani generis, il a «éprouvé tout d'abord un mouvement de joie: car dans mon article précité («Le mystère du surnaturel», dans RSR 36 [1949] 80-121), page 204 (= p. 104), en haut, j'avais affirmé exactement ce que le Saint-Père demande» (71). C'est une affirmation constante de H.L.
Intéressé par la vie du diocèse de Pérouse, puis de celui de Foligno, où G.B. fut successivement évêque, H.L. fournit quantité d'informations sur plusieurs de ses livres et articles (335, 373, 387, 425, 431, 437, 443, 447, 453, 457-458, 477, 487, 495, 509, 555-556, etc.). Il entretient aussi G.B., entre autres, du cardinal Daniélou (443, 469, 477, 483) et, depuis 1968, de la situation religieuse en France (253, 261, 377, 517, 585).
Des commentaires parfois un peu longs, des descriptions en plusieurs cas extérieures à la pensée de H.L., surtout après Vatican II (222, 255, 259, 294, 304, 309, 358), voire contraires à celle-ci (306), avec usage indistinct des références à des tiers, quelques erreurs de datation (v. g., à la p. 603, la lettre 82 doit dater du 23 février 1987 et non 1986, puisque y est mentionnée l'hémiplégie dont fut frappé H.L. le 2 octobre 1986) et des fautes de transcription en langue française (143, 377, 613, etc.) émaillent, çà et là, cet ouvrage, il est vrai, très volumineux. Ce sont là des imperfections qui n'empêchent pas cette publication de rendre des services appréciables. - G. Chantraine, S.J.

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80