Theology and Christology in the Fourth Gospel, éd. G. Van Belle, J.G. Van der Watt, P. Maritz

Col.
Holy Scripture - reviewer : Jean Radermakers s.j.
Un séminaire sur les écrits johanniques, le SNTS (Society for New Testament Studies) Johannine Seminar s'est tenu chaque année de 1999 à 2003 en divers endroits. Nous trouvons ici les principales contributions qui y ont été apportées, au nombre de 22, et que G. Van Belle, l'éminent professeur de Leuven a ici rassemblées pour nous en faire bénéficier. Nous lui savons gré de cet imposant volume.
Ces essais, écrits en langue allemande, anglaise ou française, se suivent par ordre alphabétique des auteurs. M.C. de Boer (Amsterdam) ouvre la série par une étude sur le «départ de Jésus vers le Père»: s'agit-il de sa mort ou de sa résurrection? J.A. du Rand (Johannesburg) étudie le motif de la création dans l'évangile du point de vue de la narrativité et compte tenu de l'arrière-fond juif. J. Frey (Munich) traite de l'eschatologie dans le cercle johannique, tandis que M. Gourgues (Ottawa) discute des deux fonctions de l'Esprit: Paraclet et Esprit de vérité. M. Hasitschka (Innsbrück) discute le v. 8,44: «Vous êtes du diable, votre père…» et C.R. Koester (St. Paul, MN) développe le thème de Jésus comme Voie vers le Père (14,6) dans la théologie de Jean, puis W. Loader (Murdoch, WA) parle de Jésus et la Loi en Jn et M.J.J. Menken (Utrecht) évalue la signification de l'AT dans l'évangile de Jean. Nous trouvons alors F.J. Moloney (Washington, DC) qui revisite le titre de «Fils de l'homme» chez saint Jean et B. Olsson (Lund) qui commente le v. 18,20: «J'ai enseigné dans les synagogues…». Puis J. Painter (Barton, Australie) discute le dualisme johannique comparé à Qumrân et Ph. Perkins (Boston College) relit la première épître de Jean en perspective gnostique. W. Pratscher (Vienne) examine la manière johannique de parler des «Juifs» à la lumière de la psychologie des profondeurs et U. Schnelle (Halle) s'interroge sur la signification de l'évangile de Jean comme nouvelle conception ou construction signifiante. Viennent ensuite deux études sur la christologie johannique, de K. Scholtissek (Würzburg) sur l'unité du Père et du Fils (Jn 10,30) et de O. Schwankl (Passau) sur différents aspects de cette christologie. D.F. Tolmie se penche, lui aussi sur «les Juifs», dans une perspective narratologique et J.D. Turner (Lincoln, NE) compare Jean au gnosticisme de Nag Hammadi. L'éditeur du volume G. Van Belle (Leuven) analyse de manière rigoureuse la christologie et la sotériologie de Jean tandis que J. Van der Watt (Pretoria) s'efforce de manifester le double niveau de signification de l'évangile de Jean. Sjef van Tilborg (Nimègue), décédé le 22 mai 2003, déduit les implications cosmologiques de la christologie johannique et finalement U.C. von Wahlde (Chicago, IL) relit l'épisode de la Samaritaine en parallèle avec la critique synoptique.
On mesure la qualité et le degré de scientificité de ces études hautement spécialisées. Ce volume, superbement édité, fait honneur à la célèbre collection de l'Université catholique de Louvain et Leuven. On dispose en fin de volume des index facilitant le repérage des références bibliques ou autres et des auteurs. Bref, un document de travail de valeur pour les familiers du quatrième évangile. - J. Radermakers sj

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80