Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Un vin nouveau pour la vie consacrée ? Le cas des engagements temporaires ou à vie

Noëlle Hausman scm
On insiste aujourd’hui sur la formation permanente comme remède à la crise de la fidélité dans la vie consacrée. Qu’en est-il du statut des engagements temporaires ? L’article examine les enjeux de la formation initiale alors que l’engagement définitif n’est plus évident. Il s’interroge sur la possibilité d’accueillir dans la vie religieuse des personnes dont la saisie temporelle ne permet pas d’aller au-delà d’un horizon limité. La fidélité religieuse doit être regardée à l’aune de la miséricorde de Dieu et de son eucharistie.

Faut-il reprendre à frais nouveaux la question de la formation dans la vie consacrée ? N’a-t-on pas trop parlé de formation, surtout dans la vie religieuse ? Que sert à l’homme ou à la femme d’être formé au début – ce qui veut toujours dire recevoir une forme qui vous réforme –, et de ne plus se régler que sur soi-même ensuite ? On entend beaucoup dire, et c’est par exemple la thèse d’A. Cencini1, que seule la formation permanente importe, que c’est donc sur elle qu’il faut aujourd’hui faire porter tous les efforts. De même en effet que le baptême des petits enfants doit être considéré à partir du baptême des adultes, ainsi, la formation initiale n’est qu’un dérivé, une adaptation, un apprentissage, de la formation qui compte vraiment, celle qui se poursuivra toute la vie. C’est déjà ce que disaient, il y a quelques années, les très…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80