Jean Calvin, François de Sales et la prophétie des ossements desséchés (Ez 37). 2e partie : l’exégèse de François

Nicolas Bossu l.c.
Cet article fait suite à une présentation des interprétations de Calvin sur Ez 37. Nous confrontons son exégèse avec celle de François de Sales, pour montrer leur positionnement par rapport à l’exégèse médiévale des « quatre sens de l’Écriture », rejetée par le premier, pratiquée par le second. Cela permet d’illustrer l’écart qui s’est formé entre réforme protestante et contre-réforme catholique sur l’interprétation de l’Écriture.

Notre article précédent (NRT 141, 2019, p. 177-188) exposait les différentes interprétations d’Ez 37 par Jean Calvin. Nous voudrions à présent confronter son art interprétatif avec celui de saint François de Sales. D’entrée de jeu, il faut reconnaître que l’évêque de Genève ne nous offre pas une œuvre exégétique aussi fournie que le réformateur de la même ville1 : le génie du premier s’est déployé sur le plan de la théologie spirituelle, avec une exceptionnelle pratique de la direction individuelle ; le génie du second est avant tout spéculatif, avec la conscience d’offrir à sa communauté une « somme » pour l’édification d’une nouvelle théologie. Tous deux cependant furent de grands prédicateurs, et c’est là un domaine commun qui autorise la comparaison.

Ne cherchons pas chez François une théorie originale d’interprétation de…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80