Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Le pape François, garant de la doctrine liturgique de St Pie v

Henry Donneaud o.p.
Faut-il opposer le motu proprio du pape François Traditionis custodes à celui de Benoît xvi, Summorum pontificum, qui libéralisait la forme « extraordinaire » du missel romain ? Il convient d’examiner les principes sur lesquels les deux pontifes se sont appuyés pour exprimer les conditions concrètes de la célébration selon le missel de St Pie v. Un retour sur les principes doctrinaux qui ont fondé l’usage du missel romain typique par Pie v s’avère ici déterminant.

Le débat provoqué par le motu proprio du pape François Traditionis custodes n’est pas dépourvu de passion – ce qui ne saurait étonner en matière liturgique. Chose plus regrettable, il manque singulièrement d’enracinement dans la pérennité évolutive et homogène de la doctrine. Comme si les critères affectifs, sentimentaux et subjectifs devaient l’emporter sur l’objectivité des principes catholiques. Certes, les deux documents pontificaux que l’on oppose dans cette controverse portent l’un et l’autre sur une question disciplinaire : la faculté d’user du missel tridentin que le motu proprio de Benoît xvi, Summorum pontificum, avait très libéralement prodiguée en 2007 se voit drastiquement restreinte par le pape François en 2021. Il s’agit bien, dans les deux cas, de fixer les normes d’une pratique : qu’est-il licite de faire ou de ne pas…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80