Petite présentation de la christologie historique du Pape S. Léon le Grand

Laurent Pidolle
Le Tome à Flavien du Pape S. Léon le Grand (440-461), chef-d'oeuvre christologique, est bien connu. Beaucoup moins connue est la christologie historique dont il procède. Cet article, reprenant l'argument d'un livre à paraître, fait découvrir combien l'Écriture reçue de la Tradition est l'âme de cette christologie qui nous montre le Christ accomplissant toute l'histoire en l'attirant à Lui du haut de la Croix. C'est la permanence d'Israël, son antithèse manichéenne et des relents de paganisme qui font fleurir la christologie léonienne du coeur même de la prédication liturgique et kérygmatique aux chrétiens de Rome.

Introduction

À la lecture des sermons de S. Léon le Grand (Léon Ier, Pape de 440 à 461), on ne peut qu’être frappé par la dimension historique de sa christologie. Historique non pas au sens où ce Pape ferait beaucoup allusion aux événements de son époque — ce qui n’est guère le cas —, mais au sens où il livre le Mystère du Christ à ses auditeurs en suivant l’histoire évangélique, en s’appuyant sur la dynamique historique et scripturaire de la promesse et de son accomplissement et en aidant les fidèles à vivre du Mystère qui continue à se réaliser dans l’aujourd’hui de l’histoire. Souvent, on s’est arrêté à la dimension ontologique de la christologie de S. Léon (et du Concile de Chalcédoine), c’est-à-dire à la considération des deux natures du Christ et de leur unité en sa Personne. C’est indispensable de le faire, mais sans oublier que ce…

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80