Il libro del Qohelet. Tradizione, redazione, teologia, éd. G. Bellia - A. Passaro

Col.
Sacra Scrittura - Census taker : Jean Radermakers s.j.
Un volumineux commentaire de l'Ecclésiaste grâce à l'intervention de voix diverses étalant une grande variété d'approches. Il s'agit en effet d'un recueil comprenant quinze contributions sur ce livre biblique toujours énigmatique, dont l'interprétation n'est pas évidente. Deux biblistes renommés de la Faculté théologique de Sicile à Palerme ont entrepris de se faire l'écho de deux réunions importantes sur le livre de Qohélet, l'une à Graz en septembre 1996, l'autre à Louvain en juillet-août 1997 en organisant à Palerme une semblable conférence. Nous en trouvons le fruit dans ce volume.
A. Passaro, co-éditeur (Palerme) s'interroge d'abord sur la difficulté de l'oeuvre et sur ses lectures possibles. Ensuite, Fr. Bianchi (Rome, La Sapienza) compare Qohélet et les Proverbes, puis M. Gilbert (Rome, Ist. Biblico) analyse la conception du temps dans Qohélet et Ben Sira et L. Mazzinghi (Florence, Fac. Théol.) relève une influence hellénistique dans le livre (Qo 7,15-18). Cet écrit trouve également sa place dans le concert sapientiel du Proche-Orient ancien (J.Y.-S. Pahk, Séoul, Cathol. Univ.), de même qu'à Qumran (É. Puech, CNRS, Jérusalem-Paris). G. Bellia (Palerme) fait entendre le contexte historico-anthropologique du livre; A. Rofé (Jérusalem, Univ. hébraïque) étudie la formule de Qo 5,5; G. Rizzi (Rome, Univ. Urb.) pratique une recherche intertextuelle à propos du début de Qohélet; V. D'Alario (Naples, Fac. Théol.) entreprend une structure du livre entier, autour du centre en 6,10-12; A. Schoors (émérite, Univ. de Leuven) souligne l'ambiguïté de la joie dans le livre et S. Manfredi (Palerme, Fac. Théol.) relève un défi intertextuel à propos du vocabulaire. Enfin, trois contributions présentent: une confrontation entre Qohélet et Gen. 2-3 par H. Simian-Yofre (Rome, Ist. Biblico); un itinéraire de Qohélet à Paul, par P. Iovino (Palerme, Fac. Théol.) et les deux co-éditeurs achèvent sur une note d'humour: «la fatigue de connaître» appliquée à cet écrit hors du commun. Nous avons là un utile complément aux nombreux commentaires: des lectures à la fois vastes et ponctuelles, textuelles et théologiques, avec une intéressante note intertextuelle. Le lecteur y choisira soit l'auteur, soit le sujet qui l'intéresse. - J. Radermakers, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80