Le règne de Narcisse. Les enjeux du déni de la différence sexuelle

Tony Anatrella
Morale e diritto - Census taker : Paul Detienne s.j.
Pour l'A., prêtre et psychanalyste, spécialiste en psychologie sociale, l'homosexualité, qui est un trouble psychique de l'identité sexuelle créé par une névrose infantile, ne peut être présentée comme un modèle social parmi d'autres, au nom de l'égalité des droits: on ne peut faire du refus de la différence sexuelle un système social. L'A. expose l'idéologie du gender, qui valorise une sexualité polymorphe pouvant se construire et se remanier, et selon lequel le marquage sexuel ne serait pas plus important que la couleur des cheveux: seul le désir sexuel de chacun permettrait de définir socialement la sexualité, tandis que les genres masculin et féminin ne seraient que des produits sexuels. L'A. (à l'instar de nombreux homosexuels, nous dit-il) s'oppose à la reconnaissance sociale et légale (mariage, adoption) de l'homosexualité: une tendance sexuelle ne peut être source de droit ni matière à légiférer; ce n'est pas une qualité comparable à l'origine ethnique ou religieuse. L'homoparentalité, sexuellement désincarnée, est un concept contradictoire. Une loi qui met les propos homophobes sur le même plan que l'antisémitisme et le racisme, qui met l'orientation sexuelle sur le même pied que l'appartenance à un sexe, une ethnie, une religion (appartenance qui fait partie, elle, des droits humains et qui est source de droits positifs) est dangereuse, inutile et liberticide: elle remet en question la différence sexuelle comme un fait objectif et universel sur lequel repose l'organisation sociale: c'est du révisionnisme anthropologique, qui sape les fondements de la société. Il ne revient pas à la loi d'accréditer des moeurs qui relèvent de la sphère privée et qui ne concernent pas la vie sociale. L'A. s'insurge contre ceux qui veulent redéfinir le couple, la famille, les programmes scolaires et l'éducation sexuelle des enfants et des adolescents à partir de l'homosexualité (le travestisme, la bisexualité, la trans-sexualité). L'ouvrage, bien pensé et bien structuré, malgré ses lourdeurs répétitives, s'adresse aux parents et aux enseignants, aux élus et aux médecins. Son ton agressif (imposture intellectuelle, idéologies alambiquées et délirantes, arguments sentimentaux sans consistance anthropologique…) risque d'en déconcerter quelques-uns. - P. Detienne sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80