Les mots du christianisme. Catholicisme - Orthodoxie - Protestantisme

Dominique Le Tourneau
Strumenti di lavoro - Census taker : Paul Detienne s.j.
L'A., professeur visitant à l'université de Navarre, nous présente un dictionnaire de termes relatifs à la culture chrétienne. Sur 7300 vocables, 300 sont 'protestants', 300 sont 'orthodoxes'. Ordonnés alphabétiquement, ils sont repris dans un index thématique: histoire, liturgie, théologie, spiritualité… Certains d'entre eux sont nobles (sedevacantiste, teilhardisme); certains ne le sont pas (brancardier, B.A.). D'autres encore sont d'origine étrangère: sabatinas, Sobornost, giurisdizionalismo, Pilgrim Fathers, marmithas, Sitz im Leben, raheb, galaktotrophousa, mokambi (au Congo). Les noms propres sont rares: Westminster, Wittenberg. Les insultes ne sont pas exclues: monacaille, parpaillot, artolâtre (adorateur du pain). Certaines définitions tiennent en deux lignes; d'autres peuvent atteindre deux colonnes (Jansénisme). Sont retenus la liste entière des mystères du rosaire (mystères lumineux inclus) et le texte intégral du Souvenez-vous.
L'A. a choisi d'admettre Rose-Croix et Théosophie, mais pas Franc-maçon; Ubi caritas et Puer natus, mais pas Rorate. Certains substantifs sont diversement qualifiés (pénitence tarifée, prononce apostolique) … d'où la centaine d'entrées sous le mot Église; la cinquantaine de Messes, la quinzaine de Chanoines. De nombreux mots du dictionnaire (l'A. en recense plus de 400) se retrouvent dans des expressions courantes: pleurer comme une Madeleine, introduire le loup dans la bergerie… Les oeuvres d'art sont mentionnées: au vocable Christ, nous trouvons par exemple: en iconographie, l'entrée du Christ à Bruxelles; en littérature, le Christ aux Oliviers, G. de Nerval; en musique: l'Enfance du Christ, Berlioz; en cinéma, Le Christ s'est arrêté à Eboli (F. Rossi). L'A. nous apprend au passage que Perinde ac cadaver est «caractéristique de la vertu d'obéissance chez les jésuites» tandis que Unité de vie est un «concept développé par saint Josémaria Escriva et repris par la doctrine catholique». Pour lui, on est «pratiquement sûr» de l'authenticité du linceul de Turin. Quant au mot acolyte, il dérive de a-kôlutos, «non empêché» de se marier. L'ouvrage est à jour: il mentionne le décès de Roger Schutz. Une mine de renseignements utiles, clairement présentés. - P. Detienne sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80