The Acts of the Apostles. A New Translation with Introduction and Commentary.

Joseph A. Fitzmyer
Sacra Scrittura - Census taker : Jean Radermakers s.j.
OEuvre d'un vétéran, l'éminent exégète jésuite d'Outre-Atlantique, ce nouveau venu dans la série Anchor Bible remplace le volume paru en 1967, signé par J. Munck. Il est parfaitement dans le ton de cette célèbre collection de commentaires d'exégèse historico-critique basée sur l'histoire des faits et sur la langue des auteurs bibliques concernés. Cette nouvelle étude comprend une traduction originale du livre des Actes, une longue introduction (100 pages) sur le texte, les sources, la composition du livre, sur les problèmes d'historicité et de chronologie paulinienne, avec chaque fois la bibliographie particulière, puis une bibliographie générale de 30 pages. Suit le volumineux commentaire, paragraphe par paragraphe, qui reprend la traduction, la commente et l'annote, en y joignant la bibliographie du passage étudié. Le commentaire offre une impressionnante somme d'informations précises, minutieusement établies, concernant tant le sens des mots et leur substrat sémitique que les données de l'histoire telle qu'on peut la reconstituer aujourd'hui. Il divise le texte des Actes en 7 parties: 1° première communauté «chrétienne» (?) (1, 1-26) - 2° mission de témoignage à Jérusalem (2, 1 - 8, 4) - 3° mission en Judée et en Samarie (8, 5-40) - 4° témoignage aux Gentils (9, 1 - 14, 28) - 5° la décision de Jérusalem (15, 1-35) - 6° mission universelle et témoignage de Paul (15, 36 - 22, 21) - 7° Paul prisonnier (22, 22 - 28, 31). En fin de volume, les tables habituelles.
Le livre des Actes est ici étudié sous l'angle de «l'historicité du récit lucanien» et du témoignage qu'il apporte sur la genèse des communautés chrétiennes au Ier siècle. Luc est-il fiable comme historien, ou bien écrit-il en tant que théologien? Tel est le problème majeur de l'A.; il fait aussi l'objet du volume recensé par ailleurs sur «l'unité de Luc-Actes». J.A.F. se situe dans le courant de la recherche, sans prendre un parti exclusif. En effet, il accorde au texte lucanien une réelle valeur historique - ce qui est la position traditionnelle - tout en reconnaissant que son rédacteur réinterprète théologiquement ses sources. Il considère Luc comme le témoin et le compagnon de voyages de Paul, ce qui est loin d'être démontré.
L'immense connaissance de l'A. en ce qui concerne le judaïsme garantit le sérieux de sa recherche et rend son commentaire désormais indispensable pour une étude approfondie du texte des Actes. On aimerait que le même travail soit fourni sur la manière dont le rédacteur lucanien a assimilé la culture gréco-romaine et en utilise tant les idéologies que les procédés littéraires (comme le parallélisme et la syncrisis, la rhétorique et le mode narratif ou la division rédactionnelle de Lucien de Samosate). On peut aussi regretter que l'A. se cantonne aux domaines de l'histoire et du langage. Les questions de la structure littéraire, de l'organisation de l'oeuvre et de sa symbolique, de l'art de raconter, du dialogue qui s'instaure entre le rédacteur et le lecteur ne semblent pas le préoccuper. Pourtant le sens du message lucanien s'inscrit dans la manière dont Luc construit l'histoire en forme de théologie et dans le rôle qu'il reconnaît à l'Esprit Saint dans cette histoire, comme dans la compréhension du lecteur. Nous découvrons là les limites du commentateur, formé à l'exégèse historico-critique, mais peu outillé pour d'autres approches. Notons que l'A. dédie son oeuvre monumentale aux deux pionniers de l'exégèse américaine, les Pères R.E. Brown et R.E. Murphy récemment décédés. - J. Radermakers, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80