Les premiers laïcs. Lorsque l'Église naissait

Antoine Faivre
Theology - reviewer : Noëlle Hausman scm
Sans être une réédition ni une refonte de l'essai qui rendit l'auteur célèbre (Les laïcs aux origines de l'Église, Centurion, 1984; cf. compte-rendu dans la NRT 107 [1985] 626), le présent ouvrage reprend cette synthèse en la mettant à jour; ainsi, des tables finales permettent de retrouver les citations scripturaires, les sources, les auteurs modernes, des éléments de chronologie, des repères géographiques. Pour le reste, l'introduction met en perspective la récente instruction «sur quelques questions concernant la collaboration des laïcs au ministère des prêtres» (1997), jugée typique d'une situation de blocage (18); le chapitre sur la naissance du mot «laïc» chez Clément de Rome a été réécrit; les enjeux de la mutation des IIe-IIIe siècles, lorsque s'est exprimée la dichotomie clerc/laïc, ont été explicités; le rôle que des laïcs, femmes et hommes, ont pu jouer dans les réseaux théologiques des IVe-VIe siècles ont été développés.
Déjà incisif dans la première version, le style est devenu percutant, presque journalistique, pour redire, à temps et contretemps, comment cinq siècles d'histoire ont «minoré» les laïcs dans l'Église, d'autant que les moines sont devenus clercs. Peut-être, suggère le bilan final, les femmes (qui ne seraient, pour l'hypothèse, ni clercs, ni laïques) indiquent-elles à l'Église la voie d'un autre mode d'être (289), peut-être aussi la théologie du laïcat peut-elle enfin remplacer le lourd héritage de la distinction clerc/laïc par une réflexion plus profonde sur les relations à l'intérieur de l'Église qui diront son mystère dans le monde de ce temps (297). - N. Hausman, S.C.M.

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80