Yves Congar théologien de l'Église, éd. G. Flynn, tr. D. Barrios-Delgado, J. Prignaud et J. Mignon

Col.
Theology - reviewer : Noëlle Hausman scm
Traduit de l'anglais et de l'italien (l'original est paru chez Peeters en 2005), voici, sous un titre particulièrement bien choisi, l'ouvrage que l'on espérait, au sujet du théologien de l'Église «par excellence» qu'était Yves Congar (= Y.C.). L'éditeur met en perspective, dès son introduction, les cinq parties retenues. La première est faite de «préfaces oecuméniques»; s'y succèdent le Cardinal Avery Dulles sj, l'évêque orthodoxe Kallistos Ware, l'évêque anglican Kenneth Stevenson et le professeur Marc Lienhard, protestant (la brève mais brillante contribution du Cardinal W. Kasper peut y être rapportée). La deuxième partie s'intéresse à Y.C. comme théologien, et déjà commence la série des commentaires qui vont présenter les grands thèmes congariens: la Tradition et les traditions («un projet à bien des égards aussi important, à sa manière que Catholicisme de Lubac», J. Webster), la redécouverte de Thomas d'Aquin (F. Kerr), la réforme de l'Église catholique (G. Flynn lui-même), la théologie du laïcat (A. N. Williams). La troisième partie évoque l'apport congarien capital à l'oecuménisme, en commençant par une fervente contribution de J.-P. Jossua et une étude insolite des perspectives liturgiques oecuméniques (B. Bürki). G. Flynn, toujours lui, s'interroge alors sur cette «éthique oecuménique» pour la réconciliation.
Mais c'est la quatrième partie, consacrée à l'historien de l'ecclésiologie, qui nous semble incontournable, avec les études de J.W. O'Malley sur L'Église, de saint Augustin à l'époque moderne, de J.J. Scarisbrick sur Mon Journal du Concile («Vatican II a vu le triomphe du congarisme»), de A. Melloni à propos de l'ensemble des Journaux, de R.P. McBrien sur Je crois en l'Esprit-Saint (ou encore, «le rôle de la pneumatologie dans la théologie d'Y.C.»), avant un curieux retour de J. Robinson sur la tradition. La cinquième et dernière partie examine les rapports de Congar avec la théologie du dialogue interreligieux. Une note un peu intemporelle du cardinal G. Cottier sur la théologie des religions prépare les études de T.F. O'Meara («Y.C. théologien de la grâce dans un vaste monde») et S. Fields (Congar et Balthasar, ou nature et grâce) et la rigoureuse présentation du cas de Jacques Dupuis faisant (à tort) appel à Y.C. dans la théologie catholique des religions. L'épilogue de l'éditeur précède une excellente bibliographie sélective d'une quinzaine de pages, avant l'index des noms propres et la présentation des différents auteurs. À déguster lentement. - N. Hausman scm

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80