Résumé. - El Drama del humanismo ateo (1944) ha sido criticado en particular por Georges Morel y Maurice Merleau-Ponty. El ateísmo debe ser desdramatizado, decía el primero, y disociado de la cuestión de Dios, postulaba el segundo. Por otra parte, el ateísmo contemporáneo de tipo heideggeriano difiere del anticristianismo del siglo XIXe analizado por Henri de Lubac. Dado como una evidencia, ¿el ateísmo de hoy puede ser definido todavía como un « drama » por el teólogo ? El A. examina la posición de Lubac, la del Magisterio, después el concepto heurístico del concepto de naturaleza pura retenido por Emmanuel Falque y propuesto al teólogo para entrar en diálogo con el ateísmo.

L’athéisme, qui caractérise la sécularisation actuelle, est-il ou doit-il encore être considéré comme un drame dans une société où il se donne le plus souvent comme un « fait » ? Dans un ouvrage de plus de 70 ans aujourd’hui (1944), Le Drame de l’humanisme athée1, Henri de Lubac ne tergiversait pas, comme l’exprime assez clairement le titre. Mais est-il encore possible aujourd’hui de tenir une telle position ? Ne manque-t-on pas le dialogue avec l’athéisme en le qualifiant d’emblée de dramatique, en le réduisant, au fond, à un choix tragique2 ?

Bien qu’elle déborde ce cadre, notre réflexion est partie de l’interrogation d’Emmanuel Falque formulée dans la Métamorphose de la finitude : « Y a-t-il un drame de l’humanisme athée3 ? » Cette question se propose, à l’intérieur d’un christianisme assumé et d’une démarche philosophique bien…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80