La laïcité, une religion nationale ? Vingt-cinq siècles de controverses, préf. J.-M. Donegani

Gérard Defois
Morale e diritto - reviewer : Bernard Joassart s.j.

On ne peut qu’être impressionné par la somme que nous offre ici l’A. Il n’a manifestement pas ménagé sa peine pour mener une enquête approfondie quant à l’histoire des relations entre le pouvoir religieux et le pouvoir civil. Et si le « Rendez à César… » et la célèbre entrevue de Jésus et Pilate à la veille de la passion et la non moins célèbre réplique de Jésus : « Tu n’aurais d’autre pouvoir… », sont des fondements clés en la matière, et ayant connu des interprétations et des applications pour le moins variées au fil des siècles, on se réjouit aussi de voir que l’A. a voulu mettre en lumière ce qu’il en avait été dans le judaïsme d’avant le Christ.

Je n’entrerai pas ici dans le détail de cette longue histoire des relations Église-État qui, depuis Jésus jusqu’à nos jours, a connu bien des rebondissements, depuis l’empire romain pour aboutir à la situation actuelle.

Qu’il soit d’abord bien entendu que Gérard Defois a axé son étude en fonction de la situation française actuelle. Tout n’est pas nécessairement transposable aux autres nations, même s’il y a parfois des similitudes de situations : le catholicisme – et le religieux en général – ne sont pas considérés modo gallico en Belgique ou aux États-Unis d’Amérique du Nord.

Une qualité de l’ouvrage est que l’A. a vraiment analysé chaque manière d’envisager ces relations Église-État en fonction du contexte de chaque époque : les positions d’un Augustin, d’un Léon le Grand et de plusieurs de ses successeurs, d’un Bossuet ou des initiateurs des réformes protestantes, comme celles de notre temps pourront paraître contradictoires, ou à tout le moins fort différentes. Elles ne sont sans doute – certainement ? – pas applicables à notre temps. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas un enseignement à en tirer et que le passé ne peut pas aider non seulement à comprendre le présent et peut-être éviter des conflits qui n’ont pas nécessairement leur raison d’être.

Dans cette longue histoire, il est peu dire que la Révolution française a été un « tournant ». Jusque-là, on peut dire que les deux pouvoirs marchaient, certes pas toujours du même pas, du moins dans un contexte où le religieux chrétien était prégnant de toute la société, qu’ils se comprenaient finalement assez bien, usant d’un même langage dont le contenu était aussi le même, même s’ils ne s’accordaient pas parfaitement quant aux modalités d’application. Avec la Révolution française, la donne a changé radicalement. Sans doute, la religion catholique fut-elle, du…

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80