Tu seras un homme. La virilité comme promesse

Martin Steffens
Spiritualità - reviewer : Alain Mattheeuws s.j.

Martin Steffens nous a habitués à sa parole vive, franche et directe. Il ose aussi affronter des situations complexes et parfois conflictuelles de notre temps. Ce livre stimule, nous aide à réfléchir et à travers ses récits paradoxaux, nous éclaire sur nous-mêmes. Une vision de l’homme nous est offerte. Les réflexions de l’A. ne suivent pas le politiquement et culturellement correct et c’est ce qui fera du bien au lecteur. Dans une culture qui combat à raison le patriarcat, mais sous un mode dialectique pour construire un matriarcat, il décrit par touches impressionnistes ce jeune qui est appelé à devenir un homme : un homme respectueux de lui-même et des relations avec « l’autre moitié de l’humanité ». « Ce n’est pas en détestant les hommes que nous respecterons les femmes. » Parler de complémentarité ou d’enrichissement mutuel pour la relation homme-femme ne suffit pas : il faut affirmer aujourd’hui que la virilité est une promesse et qu’elle est un bien pour tous.

Après une longue mise en situation, la découverte de cette promesse s’énonce dans plusieurs verbes qui sont autant d’étapes de maturation de l’homme masculin : consister, prendre, différer, être père, se déprendre. Ces étapes « voudraient vérifier pleinement que la masculinité est elle aussi un chemin d’humanité » (p. 26). Si l’homme et la femme forment une polarité, cela signifie qu’ils ne peuvent exister et se définir l’un sans l’autre. Une vraie masculinité est nécessaire pour le bien commun de la vie en société. « Pour tout le monde, elle est un beau risque à courir » (p. 26).

Consister, c’est se reconnaître masculin sans honte. Si l’on veut se donner, il faut être tourné vers l’avenir, ouvert à la construction d’un projet, maîtriser sa force, être généreux de soi et disponible à de nobles combats qui expriment un goût de vivre, sortir des addictions et de l’infantilisme, reconnaître et s’identifier en partie au père reçu. Consister dit « une force intérieure et extérieure ». Consister dit un sujet qui parle au masculin.

Prendre : « l’homme prend, grâce à la femme avec qui il s’engage, la consistance qui, sans elle, lui manquerait » (p. 87). Cela suppose une initiative, un désir d’exprimer son attente face à celle qu’il aime. La rencontre amoureuse n’est qu’une étape, mais elle est nécessaire et la femme peut en faire une « épreuve » pour son « Prince Charmant » qui est appelé à devenir son…

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80