David and Bathsheba: reasons for the narrative. A narrative and theological study of 2 Samuel 11-12

Sylvie de Vulpillières
2 Sam 11-12 shows, in the form of a narrative, how sin works, leading its victims to envy, lie and kill. One only gets out of this imprisonment by the intervention of God. This first article sets out the narrative coherence of the episode. A second part will measure the importance of this diptych in its literary context.

David, souvent cité et montré en exemple dans la Bible, est, dans le récit de son aventure avec Bethsabée, le contraire d’un grand roi. Le chapitre ne se prononce pourtant pas sur les outrages qu’il porte à la Loi. Nombre d’études historiques et narratologiques ont essayé d’en déterminer les raisons. Les premières s’interrogent sur la plausibilité historique du récit, en particulier sur ses anachronismes2, mais également sur l’histoire de la rédaction. Selon la datation, la finalité du récit peut en effet changer : pour ou contre David ? Pour ou contre Salomon ? Ou encore : pour David et contre Salomon ? Contre l’institution de la royauté ? Mais il nous a semblé qu’avant de se prononcer sur ces questions il importait de voir si 2 S 11−12 était un récit cohérent, si l’on pouvait spécifier sa stratégie et, par là, sa fonction et son impact…

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80