Thinking the Church after Vatican ii

Gabriel Richi Alberti
Theological work is in objective dependence with regard to the ecclesial experience of the faith. The article reflects on the ecclesial modalities of theological elaboration since Lumen gentium. It is about a need in our day regarding ecclesiology. The theologian’s membership of the ecclesial community is then perceived as a condition of possibility of theology as witness, communion and mission today.

L’objet de cette étude exige une délimitation adéquate, à partir des trois éléments qui composent notre intitulé.

En premier lieu, il s’agit de penser. En utilisant ce terme, nous voulons nous référer explicitement à la nature propre de la théologie comme réflexion critique et systématique sur la foi chrétienne vécue par le peuple de Dieu2. Penser l’Église, en ce sens, implique nécessairement de reconnaître au travail théologique sa nature proprement secondaire et relative, c’est-à-dire sa dépendance objective vis-à-vis de l’expérience ecclésiale de la foi. Ainsi donc, lors de notre intervention, nous nous référerons à deux questions au caractère à la fois fondateur et méthodologique : l’appartenance du théologien à la communauté ecclésiale comme condition de possibilité de la théologie et le mode ecclésial d’élaboration de la théologie.

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80